Faut-il encore utiliser le service colissimo pour livrer ses clients?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Aujourd’hui, vendre par correspondance, oblige les sociétés à utiliser divers prestataires de services logistiques, afin de livrer les commandes de leurs clients.

Les principaux acteurs de ce marché sont: Le groupe La poste, DHL, TNT, FedEx, UPS etc… (liste non exhaustive)

Mais prenons le premier de cette liste: La poste et notamment son service de livraison colissimo.

Sur le papier, ce service répond aux attentes générales des clients (livraison rapide en 48h), et chez soi.

Or, la réalité est tout autre. Un client n’étant pas chez lui au moment de la livraison, se voit “avisé” par le préposé de poste (facteur), pour lui signaler que son colis pourra être récupéré le lendemain à son bureau de poste. Jusque là, la procédure est normale.

Maintenant, prenons le cas d’un petit lotissement avec 4 maisons et un regroupement de boîtes aux lettres à l’entrée. Si par malheur vous ne possédez pas d’interphone, et que votre colis ne rentre pas dans la boîte, la sanction est immédiate: “Avisé“. Procédure qui permet de rentabiliser la tournée du facteur.

Mais là ou cela devient vraiment gênant, et cela rejoint le titre de cet article, c’est quand une personne d’un certain âge, commande à distance, renseigne bien son adresse avec même une indication supplémentaire, afin d’expliquer à son facteur, qu’elle est la maison pour laquelle le colis est destiné, et que ce dernier applique à la lettre les directives de sa direction, à savoir: pas d’interphone, le colis ne rentre pas dans la boîte aux lettres…Avisé.

Cette mésaventure est arrivée à un de nos clients de 70 ans. Qui plus est, cette personne était chez elle au moment de la livraison, et à quand même dû prendre son véhicule pour aller chercher le lendemain, son colis au bureau de poste se trouvant à 12 km.

Vendre sur internet impose de mettre en place une certaine rigueur et un sentiment de sécurité vis à vis des clients potentiels. Si l’on s’en tient aux statistiques, 3 millions de personnes refusent encore de donner leur numéro de carte bleue pour effectuer un achat.

Alors, si vous arrivez à convaincre une personne qui est réticente à donner son numéro de carte bleue,  à effectuer l’achat sur votre boutique en ligne, et que le service de livraison anéanti tous les efforts faits en amont, ne vaut-il mieux pas se passer de ce prestataire?

La vente sur internet ou par correspondance est un travail d’équipe.

A méditer…

ILIKO PROMO, le bonheur est dans le prix

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

2 Réponses à “Faut-il encore utiliser le service colissimo pour livrer ses clients?”

  1. Pour connnaitre bien le monde de la VPC y compris à l’international je serai tenté de dire que le fonctionnement de la Poste française sans être exemplaire fait partie des meilleures du monde. Ce n’est pas un hasard si certains acteurs comme Price Minister s’y sont développés.

    Pour ce qui est de l’économie générales des transporteurs un colis qui rapporte c’est un colis qui est distribué des la premiere tentative ce qui contredit pas mal votre version des choses.

    Pour le reste on le voit en Alllemagne avec Hermes “l’avisé” est le système le plus efficace qui ai jamais été inventé pour mettre le colis à disposition des clients des lors que ceux-ci respectent un certain nombre de prérequis : avoir un interphone et une boite a lettre normalisée.
    C’est comme pour internet : on ne reussit pas a avoir le service quand la box n’est pas compatible avec le fournisseur d’accès ….

  2. Merci Raymond pour votre commentaire très judicieux.

    Je précise quand même que je ne suis pas contre La Poste. Mais n’oublions pas, que même si nous sommes en face d’une entreprise, La Poste doit répondre à une obligation de service public, jusqu’à preuve du contraire.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>